e-shop / Collection

STUART N°34- SEPT/OCT 22

Mais quel profond bonheur de vous retrouver avec ce nouveau numéro après cet été 22 si fou, jalonné sans cesse de nouvelles anxiogènes diverses et variées tant sur le front du Donbass, des forêts du Sud réduites en cendre, des régions quant à elle inondées, que des tarifs à la pompe et ceux des produits de la vie courante…mais dans quel monde vivons-nous ? Heureusement la passion reste intacte et nous donne l’impulsion pour vous livrer un truculent numéro, comme Stuart en a le devoir.

Une nouvelle couverture Invader, oui mais à destination de ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de se rendre en Belgique pour découvrir sa nouvelle exposition muséale au MIMA de Bruxelles – « Must See It ».

De nos jours tragiques de rodéos urbains, bien légitimement réprimés, c’est sur le célèbre et bientôt centenaire circuit des 24 heures du Mans, que s’est investie une pléiade d’artistes et de muralistes. Reportage en direct non pas des stands mais aux abords des merveilleuses fresques orchestrées en hommage à l’évènement planétaire. Non, nos chers artistes n’ont pas chômé cet été, quand bien même durant ces longues heures de canicule. En témoignent également au cœur même de la capitale les quais de Seine, où les murs ont été dotés de majestueux graffitis sur plus de 400 m dans le tunnel du Louvre. Un ravissement pour les nombreux piétons venus se rafraichir à l’ombre de ce passage. Et c’est en compagnie de la jeune artiste polonaise Kate Paul que nous quitterons l’Hexagone, partageant avec nous son univers à la « Pixaçaos », étonnamment très ordonné. La passerelle est ainsi toute trouvée pour vous emmener loin, très loin, comme d’ailleurs à chacun des numéros Stuart…c’est ainsi en Amérique latine que vous entraine cette 34e édition, à la rencontre d’un trio d’artistes sud-américains, ultra impliqués dans la défense de leurs traditions et la préservation de l’écosystème. Un thème malheureusement de plus en plus récurrent mais pourtant si déterminant pour notre avenir à tous. Du Brésil à l’Argentine en passant par le Mexique, chacun, dans son style qui lui est propre, nous emmène au cœur de ses préoccupations tant existentielles qu’environnementales.

Il ne nous restera plus qu’à vous souhaiter une excellente reprise…agrémentée de merveilleux rendez-vous culturels. Et surtout prenez toujours autant soin de vous !

10,50

33 en stock

Catégorie :