e-shop / Collection

STUART HS04 « BEST OF » OFFERT ! EXCLU DIGITAL VERSION with the STUART Mag App on Apple Store & Google Play

Alors que nous venons tout juste d’en prendre pour quatre semaines supplémentaires de confinement, et que la date du 11 mai prochain est fantasmée par l’ensemble de la population française, rien n’est plus incertain, « pari ouvert », que cela ne dure davantage…

Chacun cloitré dans son intérieur, notre nouveau quotidien est rythmé par les incessants plateaux TV des chaines d’information continue où se pavanent les spécialistes des spécialistes, tous domaines confondus, grandement responsables de l’anxiété généralisée qui nous entoure. Aussi pour échapper un instant à cette « Morosité Virale Attitude… », Stuart vous propose ce nouveau numéro hors-série digital, pour vous replonger parmi les plus belles rencontres que la rédaction a pu faire depuis son lancement en septembre 2016.

Le talentueux et atypique JoeyStarr ouvrira le bal en nous confiant ses tendres souvenirs de sa période graffeur… John Matos aka Crash nous fera partager l’intimité de son atelier New-Yorkais – là où le Covid-19 enregistre actuellement un score dramatique faisant un véritable carnage. L’incontournable Futura, icône planétaire du mouvement graffiti, nous ouvrira quant à lui son univers d’atomes galactiques instantanément reconnaissables. Et c’est au plus français des New-Yorkais, JonOne, que reviendra le mérite de nous faire pénétrer dans le palais de la Bourse de Marseille, revisité par ses bons soins, à l’initiative de l’excellente Galerie David Pluskwa. Un show qui marquera à jamais l’empreinte du writing art dans la cité phocéenne.

L’artiste INTI nous fera ensuite le privilège de nous accueillir dans son atelier à l’occasion de la réalisation d’une de ses installations. Suivi de l’original MODE 2 aux esquisses réalistes imprégnées de messages réfléchis et conscients, ou de douces légèretés poétiques… Puis, venant tout juste de faire la couverture du nouveau Time Magazine, l’ingénieux JR lors de la sortie de son film documentaire Visages Villages avec Agnès Varda ; focus ensuite à Los Angeles, Californie, avec RETNA et sa maitrise créative d’une inventive calligraphie.

Ce sera ensuite au tour de Shepard Fairey de nous faire part de ses craintes sur la nomination improbable de Donald Trump à la tête de la première puissance mondiale – nous sommes alors en janvier 2017. Sur place nous en profiterons pour rendre visite au sympathique Tristan Eaton.

Nous achèverons cette embardée avec l’improbable instrument artistique de Vhils, en espérant que cette nouvelle édition numérique vous distraie un instant, dans la gravité du moment que rencontre notre planète.

Prenez soin de vous, on ne vous le répètera jamais suffisamment …

4,99

Catégorie :